Sunday, January 21st, 2018
HomeTourismeInfos utilesConnaître Antalaha

Connaître Antalaha

Antalaha (en tant que district) se trouve dans la région nord-est de Madagascar. A partir de son aéroport, Antsirabato, situé à 12 km de centre-ville, la commune urbaine d’Antalaha se localise géographiquement au parallèle 14°53 de la latitude sud, au méridien 50°15 de la longitude est, et à une altitude de 6m au dessus de la mer (avec un sommet qui culmine à 80 m, correspondant à la montagne de table appelée actuellement «Radar» par la population).

Le district d’Antalaha est limité à l’est par l’océan Indien, au nord par le district de Sambava, à l’ouest par les deux districts : celui d’Andapa qui couvre la moitié nord-ouest d’Antalaha, celui de Maroantsetra qui se trouve sur la partie au sud par la baie d’Antongil.

Administrativement, le district d’Antalaha fait partie de la région de SAVA (acronyme de Sambava-Antalaha-Vohemaro-Andapa). Il est composé de 16 communes, dont 15 rurales et une Urbaine appelée Antalaha, de 182 fokontany.(l’équivalent de quartier).

Antalaha a une superficie de 7 085 km2, peuplé par 243 108 âmes avec un taux de croissance démographique de 3% par an. La commune urbaine à elle seule abrite 48 621 personnes si on se base sur le taux d’urbanisation estimé à 20%.

Le relief d’Antalaha relève de la zone littorale composée d’une bande étroite de plaine longeant la côte. L’altitude maximale est de 80 mètres, et est caractérisé par la montagne de table (Radar) où se trouve la station météo créée en 1975 sur le côté ouest de la ville d’Antalaha. Plus au sud on trouve la zone forestière de Cap-Est, et le cap Masoala qui empiète sur deux districts : ceux d’Antalaha et de Maroatsetra.

Le climat d’Antalaha est de type tropical subhumide, donc chaud et humide, avec une température moyenne annuelle de 25,25°C. La période la plus chaude (d’octobre à avril), est estimée en moyenne à 26°C, cette période est caractérisée par des pluies abondantes et des températures élevées. Mais le mois le plus chaud (en moyenne 27°C) est le mois de février.
La période la moins chaude, dite saison sèche (de mai à septembre) présente une température moyenne de 22,7°C, le vent d’Alizé apporte la masse d’air humide, ainsi que la persistance de pluies fines qui caractérise cette période. Toutefois, le mois le plus sec est celui d’octobre.
Le Varatraza (le vent d’est) prédomine dans la région d’Antalaha,et la période cyclonique est de janvier à mars.

Antalaha possède de nombreux fleuves dont le principal est celui d’Ambinany (appelé Mananarabé) qui, en s’orientant vers l’ouest et à l’intérieur des terres se scinde en deux bras : Ankavanava (celui qui longe vers la droite), et Ankavia, celui qui bifurque vers la gauche.
Dans d’autres régions, notamment celle de Cap-Est, il existe de nombreux fleuves de moindre importance, qui prennent tous source dans les collines et massifs internes et donnent lieux à des bassins versants de superficie moyenne et des vallées forestières de petite étendue.

La forêt dense ombrophile de moyenne altitude, qui s’étale sur toute la partie Est, est considérée comme un domaine de plantation par excellence.
Il est bien connu, et c’est même propre à la société Betsimisaraka, que le Teviala (riz sur brûlis) occupe une place assez importante dans la configuration de la végétation, en ce qu’il est une des causes de la déforestation et de la stérilité du sol, car le riz constitue l’aliment le plus prisé des ménages, et reste le pivot du système culturel à Antalaha.
Dans les zones rurales, l’existence d’importantes plaines et vallées fertiles retient les habitants à la campagne.

La population d’Antalaha est essentiellement composé de Betsimisaraka, l’ethnie de la côte Nord-Est de Madagascar, suivie des Tsimihety (ethnie qui peuple le centre Nord de Madagascar) et des Antaimoro (ethnie qui vient du Sud-Est de Madagascar).

Il est bon de rappeler qu’avant le découpage du pays en région, Antalaha était une Préfecture relevant de l’ex-province d’ANTSIRANANA (anciennement Diégo-Suarez), elle en était la capitale, chef-lieu de la Préfecture, ce qui lui a valu d’être la plus belle ville de la région avec un plan d’urbanisme strict et bien défini. Malheureusement, Antalaha a perdu son statut de capitale en 2005 au bénéfice de Sambava, située à 80 km.

Antalaha, deuxième ville de la région de SAVA, est surtout connue pour sa production de vanille. Elle se distingue des autres ville par sa dotation en port de boutres, qui lui permet de communiquer avec les autres villes côtières de l’est de l’île par voie maritime et par lequel un important volume de marchandises est échangé avec Toamasina.

L’une des activités de base de la population d’Antalaha est la pêche artisanale, elle reste célèbre dans la région pour être la capitale des meilleurs experts en construction navale artisanale. Antalaha assure la majeure partie de la construction de toutes les flottes de boutres qui assurent le trafic maritime desservant toute l’axe Antalaha-Tamatave, passant par Maroantsetra, Mananara et Sainte-Marie.

FOLLOW US ON:
Démarches et Formal
Informations utiles