Tuesday, December 12th, 2017
HomeMa villeActualitésFonds Lion’s Club : 1er Rapport du Maire Eddie FERNAND

Fonds Lion’s Club : 1er Rapport du Maire Eddie FERNAND

Hier, 15 mars 2016, le Maire de la Commune Urbaine d’Antalaha, a invité les membres de l’association Lion’s Club d’Antalaha pour faire un premier rapport sur l’usage des fonds que ladite association lui a confiés, entre autres, pour l’achat des divers matériels dont la Commune a besoin pour fonctionner correctement.

En effet, l’association Lion’s Club a donné un « deadeline », c’est-à-dire jusqu’au 31 mai 2016, au Maire de réunir tous les matériels prévus dans la convention, à savoir :

  • 2 ordinateurs (dont un neuf et un d’occasion),
  • des papiers listing A4 indispensable pour établir les avis d’imposition foncière bloqués depuis 2010,
  • 2 imprimantes Laser,
  • des imprimés des cartes (de fokontany/foyer ; de place de marché, de transport, etc.) dont la commune a besoin pour mieux contrôler ses recettes fiscales en démonétisant le plus possible la
  • perception des taxes voire une participation dans les frais de fonctionnement des bénévoles qui aident la commune à bien fonctionner,
  • 2 machines à écrire, etc…

La commune urbaine a déjà pu acquérir les matériels dont elle a le plus urgemment besoin, elle les a donc présentés ce 15 mars 2016.
La commune Urbaine d’Antalaha possède à ce jour :

2 Ordinateurs dont un neuf et un d’occasion,
des papiers listing A4 pour la production des avis d’imposition foncière et une partie de la participation des fonds au fonctionnement des bénévoles sur le site d’Ambodikakazo.
Le Maire a tenu à précisé que l’ordinateur neuf sera installé dans l’enceinte du Trésor Public – comme celui-ci le lui avait demandé – nécessaire à la Commune pour effectuer de manière plus autonome le mandatement des salaires du personnel. Il a donc été décidé d’affecter l’ordinateur neuf à tous travaux en réseau, pour plus de facilité.

Quant à l’ordinateur, certes d’occasion, mais de bonne tenue, il est destiné à l’impression exclusive des avis d’imposition. Aucune autre tâche ne sera effectuée sur celui-ci en dehors de l’impression des avis d’imposition 2013, 2014 et 2015.

Dès lundi prochain, les avis d’imposition foncière de 2013 seront lancés afin d’améliorer considérablement les recettes communales.

Dans le même temps, le Maire a pu également acquérir les papiers listing A4 qui vont avec, importés depuis Antananarivo, ceux-ci étant malheureusement introuvables dans les environs de la région SAVA (ce qui est fort regrettable).

Madame Marie Hélène Kam Hyo Zschocke a doté, gratuitement, la commune urbaine d’Antalaha d’une imprimante matricielle neuve, Epson LQ2190 indispensable pour imprimer lesdits avis d’imposition. C’est une grande chance pour la commune qui la remercie vivement.

Il est à noter que le dernier avis d’imposition foncière produit remonte à 2010. Les causes avancées pour expliquer cette incapacité à produire ces avis d’imposition sont, selon les équipes dirigeantes successives de la commune urbaine d’Antalaha, l’absence des papiers listing A4, le manque d’ordinateur et le difficile accès à une imprimante matricielle, car seule une imprimante EPSON LQ2090 est partagée par les 4 communes, ce qui a provoqué sa panne récurrente.

En toute logique, tous ces problèmes sont désormais résolus pour le cas de la Commune Urbaine d’Antalaha. Non seulement elle possède désormais une imprimante matricielle d’une très bonne qualité, mais aussi elle a des papiers listing A4 nécessaire ainsi que l’ordinateur qui va les piloter.

En outre, Le Maire de la Commune Urbaine d’Antalaha aussi a présenté les « parts » affectées à la participation au frais de fonctionnement des bénévoles, comme prévus.

Le Maire à expliqué que lors de son prochain voyage à Antananarivo, les achats à effectuer seront ceux de 2 imprimantes laser, des consommables qui vont avec, et l’impression de toutes les cartes nécessaires à l’amélioration des collectes des recettes fiscales dont la Commune a besoin.

Enfin, Il a annoncé un projet de recensement de la population par le biais de la mobilisation des chefs secteurs – censés être plus proche de la population – celui-ci verra le jour très prochainement, et ce sera sur cette base de données que les avis d’imposition de 2014 et 2015 seront établis. La base de données obtenue par le recensement de 2010 utilisée en ce moment ne reflète plus l’état réel actuel de la situation des ménages d’Antalaha.

En tout état de cause, le Maire de la Commune Urbaine d’Antalaha espère récolter au moins 100 Millions d’Ariary sur les avis d’imposition de 2013 qu’il compte lancer dans les très prochains jours. D’autant plus encore que les sociétés résidentes à Antalaha se sont dites, toutes, prêtes à contribuer le plus rapidement possible aux devoirs fiscaux que la loi leur impose.

Il est indispensable pour le Maire de la Commune Urbaine d’Antalaha de faire preuve de transparence et le sérieux dans sa gestion de ces fonds « appartenant » à l’association Lion’s Club, car il en va non seulement de sa crédibilité.

FOLLOW US ON:
TIASAVA face à son
Rafraîchissement po